top of page
Rechercher
  • Isabelle Desmazures

Si mémoriser est votre choix, vous risquez de rester sans voix!

Apprendre par cœur un texte est un réflexe tout à fait normal. À l’école, les récitations sont nos premières prises de parole.


Objectif ! Tout par cœur sans oublier un seul mot !


C’est vrai que le fait d’apprendre par cœur a un côté rassurant, on se sent plus confiant-e.


Seulement, le jour de votre intervention, il faudra prendre en compte votre stress, les réactions du public et les imprévus.


Autant de facteurs qui peuvent vous perturber surtout si vous êtes uniquement concentré-e sur votre texte.


Il suffira d’un bruit de chaise dans la salle, d’un éternuement, d’une sonnerie de téléphone... pour que vous perdiez le fil de votre pensée et les mots qui vont avec ! Trou de mémoire assuré !

D’autre part, réciter un texte vous donnera l’air presque d’un robot sans émotion. Tout semblera sonner faux !


De plus, vous bloquerez votre spontanéité, vous ne vivrez pas votre texte et vous vous éloignerez de votre public.


Oui mais comment faire pour se souvenir de tout ?


Je vous conseille d’apprendre par cœur uniquement :


✅ Le message principal de votre intervention

✅ La structure (le plan) de votre intervention

✅ Les mots de liaison entre les différentes parties de votre discours

✅ Et quelques chiffres ou dates que vous avez du mal à retenir.


Les mots peuvent changer, les phrases également, ce qui compte, c’est le sens ! Rien d’autre…


L’objectif est de s’entrainer à commenter chaque idée, chaque paragraphe d’une manière différente. Disséquez pour mémoriser.

Pourquoi vous dites ça là maintenant ? Qu’est-ce que cela évoque comme image ? Où voulez-vous en venir précisément ? Qu’est-ce que cela représente ? Etc.


Ce questionnement vous permettra de clarifier le sens de chaque idée et d’en parler plus naturellement.


✅ Ainsi, vous pourrez présenter chaque point en mode conversation : authenticité, proximité, émotion.


✅ L’idée ici est de passer par une phase indispensable qui vient avant la mémorisation que l’on appelle : la synthétisation, une précieuse aide pour se souvenir du principal.


Offrez un schéma clair à votre cerveau. Il fonctionnera mieux à l'aide de représentations ou d'images.

Ensuite, le reste de votre allocution surgira tout seul.


Savoir ce que l’on dit, pourquoi on le dit est le plus important pour se souvenir de l’ensemble de son discours.


Et bien sûr, l’étape suivante pour être complètement à l’aise à l’oral est l’entrainement à voix haute seul-e ou à l’aide d’un coach qui corrigera vos gestes et saura faire ressortir le meilleur de vous-même !


Vous l’aurez compris, apprendre votre texte par cœur est inutile VOIRE dangereux.


Le trou de mémoire vous guettera et engendrera du stress. Et plus le stress augmentera plus la mémoire sera défaillante ! Le serpent qui se mord la queue !


Pensez Sens et faites un storyboard des grandes idées, ce sont les deux moyens les plus efficaces pour être au top le jour J !

Comments


bottom of page