Rechercher
  • Isabelle Desmazures

Si vous voulez vous planter à l'oral, utilisez la forme négative !

Dans vos échanges, vos discours ou présentation, utiliser la forme négative est déconseillé à quelques exceptions près.


La forme affirmative, positive la pensée et facilite la compréhension de vos messages.


Ce que j'annonce n'est pas de moi mais une directive de Monsieur Cerveau !


Cela n’empêche pas certaines accroches d’être à la forme négative pour inciter le lecteur ou l’auditeur à penser le contraire de ce qu'il entend ! 🙄


Ex. : « Ne pas se faire accompagner par un coach, c’est comme ne pas vouloir progresser ! »


👀 La personne comprend : se faire accompagner par un coach, c’est vouloir progresser ! Oui Oui , c'est ce qu'elle visualise ...


C’est tordu, mais vous allez vite comprendre pourquoi, d’ici quelques lignes !

Une étude effectuée par le CNRS a démontré que lorsque les mots étaient prononcés dans des phrases à tournure négative, les structures motrices du cerveau n'étaient pas impliquées dans le traitement des mots d’actions.


En effet, en entendant la négation, votre cerveau entendrait le contraire du message initial, partant du postulat qu’avant d’imaginer

➡️ « ne pas faire une action », , il faut d’abord imaginer

➡️ « faire cette action »,

➡️ et le cerveau s’arrêterait à l’action de faire !


Si vous vous dites : « Je ne dois pas me planter à ma prochaine présentation ! ».


Votre cerveau comprendra : « Je dois me planter à ma prochaine présentation ! » C'est ennuyeux, vous en conviendrez !


Si vous dites à un enfant : « Ne cours pas ! », il cavale de plus belle !


Son cerveau lui a envoyé l’image de lui-même en train de courir…

et il se sent encouragé.


Attention, je ne dis pas qu'il faut bannir la négation de votre langage ! Je l’emploie souvent rien qu’en écrivant cet article d’ailleurs !


Cependant, pour rendre vos accroches, vos titres, vos arguments plus forts, sachez que notre cerveau comprend mieux la forme affirmative, positive.

Quand vous pensez ou vous entendez une phrase négative, votre cerveau visualise d’abord l’idée dont il est question…


Si je vous dis : ne pensez surtout pas à un éléphant !


Tic tac tic tac… Bingo ! Vous avez visualisé l’éléphant!


De même qu’il est plus facile de visualiser un homme qui mange une pomme plutôt qu’un homme qui ne mange pas une pomme ! Essayez pour voir ! 😜


Il parait donc impossible de penser sous forme d’image l’absence d’occurrence de quelque chose.

L'affirmatif, le positif est donc plus précis, car il met l’accent sur l’action.


D’où l’intérêt d'utiliser le plus souvent des verbes d’action, associé à des mots qui nous touchent, qui font appel aux émotions.


La forme affirmative est donc plus facile à comprendre. Il vous suffit de lire les slogans des entreprises ou de regarder des pubs à la télé…


Voilà peut-être aussi pourquoi la pensée positive a autant d'importance sur notre mental !


À jeudi prochain !