Rechercher
  • Isabelle Desmazures

Quelle est la première étape avant d'écrire un discours ?


Vous devez intervenir en réunion, faire une conférence ou une présentation orale et c'est le moment de préparer votre prise de parole en public. Vous êtes devant votre page blanche et vous séchez !

Votre petite voix intérieure s'emballe : "Quoi dire et comment le dire ? Est-ce que je vais réussir à intéresser mon public ? Mes interlocuteurs vont-ils comprendre là ou je veux en venir ? Et s'ils quittent la salle !!!!!"


Là, c'est le moment de faire taire votre petite voix et de vous poser la seule question qui mérite d'être posée : " Par quoi, précisément, vais-je intéresser mes interlocuteurs, mon public, mon équipe, mon boss ?"


Je vous suggère de partir du point de vue de vos interlocuteurs et non du vôtre pour réussir toutes vos prises de parole.


Découvrez dans cet article comment partir du bon pied sans stresser !


Connaître à fond son public, est le secret de tout bon communicant, c'est la base !

C’est même la toute première étape pour élaborer une bonne prise de parole. Sans avoir connaissance des aspirations de vos interlocuteurs, il est très difficile d'élaborer une présentation captivante.


C'est même à partir de cette étude que vous trouverez votre message. Un message fort qui aura du sens pour ceux qui vous écoutent. Il sera également le fil conducteur de votre discours, de votre présentation, pitch ou conférence... Je constate souvent que mes clients ont tendance à écrire comme ils aimeraient qu’on leur parle ou selon leur point de vue sans tenir compte du besoin de leur interlocuteur.


Cependant, pour faire passer vos messages, pour convaincre, fédérer, former ou informer, il est nécessaire de découvrir ce que votre public connaît et qu'est ce qu'il recherche en vous écoutant.

La qualité de votre discours dépendra entièrement de votre capacité à vous mettre à la place de vos interlocuteurs. Le secret est là !

Il serait incongru d'utiliser les mêmes mots selon l’âge, le sexe ou les croyances de votre public ! Il m'arrive de conseiller des clients sur la conception d'objets publicitaires. Si mon client est jeune, il utilisera le mot goodies au lieu d'objets pub !


C'est pourquoi l'identification de vos interlocuteurs doit vous éclairer sur divers points pour éviter de parler dans le vide ! Posez-vous quelques questions qui vous éclaireront et nourriront votre discours, comme par exemple :

  • Quel est leur âge ? A quelle catégorie socio-professionnelle appartiennent-ils ?

  • Qu’est-ce qui intéressent le plus vos interlocuteurs ? Et pourquoi ?

  • Pourquoi se sont-ils inscrits à votre conférence/présentation ? Que recherchent-ils précisément ?

  • Pourquoi auraient-ils intérêt à vous écouter en réunion ? Qu'est-ce que cela va leur apporter ?

  • De quoi ont-ils besoin concrètement au quotidien ?

  • Demandez-vous également ce qu’ils connaissent sur le sujet ?

  • Et éventuellement, suivant le contexte, quel pourrait être leur a priori ?

Toutes ces informations récoltées en amont seront nécessaires pour construire à la fois votre discours, mais surtout choisir votre message principal.


Partez du principe que vos interlocuteurs ne sont intéressés que par eux-mêmes ! Et plus particulièrement par leur Vision du Monde…

Vous avez donc tout intérêt à savoir ce qui les anime, à connaître leur besoin, leurs attentes, leur désir et leurs frustrations pour faire passer votre message. Sur la plupart des discours ou pitch de présentation que je reçois pour avis, je remarque que les auteurs démarrent souvent par une description des fonctions de leur produit ou service, dès le début de leur présentation.


Même si ces informations sont utiles, elles ne sont pas le message fort. Elles ne rendent pas curieux d'en savoir plus.


Ce que veulent vos interlocuteurs, c'est savoir ce que cela va leur apporter et non pas comment vous faites, vous êtes censés savoir le faire puisque c'est votre métier.


Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas décrire vos spécificités métier, mais ne perdez pas de vue qu'il faudra les citer en partant du besoin réel ou caché de vos interlocuteurs...


N'hésitez pas à investiguer tel un bon détective ou un journaliste. Dans le milieu professionnel, ce qui est important lorsque vous prenez la parole, c'est le fond plus que la forme !


Le ton, la voix, la gestion de l'espace, les effets seront plus faciles à mettre en œuvre lorsque vous aurez un texte en béton qui captive !

D'où l'importance de consacrer du temps sur l'identification des cibles pour parler juste et surtout savoir quoi dire et comment le dire.


C'est le seul moyen de donner l'envie d'être écouté ! De toucher votre public...

Un autre avantage de mener cette réflexion est de prendre du recul sur le sujet de votre présentation, d’élargir vos points de vue et de sortir du cadre pour améliorer votre argumentation en fonction de l’autre. Ce n'est pas compliqué mais logique… D'ailleurs, vous le faites naturellement avec vos proches…


Imaginez que vous ayez besoin de convaincre votre partenaire de vie sur l'achat d'une nouvelle voiture hors de prix…

Il ne vous viendrait pas à l’idée de vous lancer dans une tirade ne parlant que de vous ou des extraordinaires fonctions de l'objet de votre désir ! Ou alors, c'est que vous aimez le conflit ! Vous commencerez déjà par vérifier si votre conjoint-e est prêt-e à vous entendre ! Puis le moment voulu, vous vendrez votre idée en fonction aussi de ses désirs : « Tu te rends compte, tu pourrais faire ça, et ceci et aussi tout ça ! ».


Cette réflexion vous vient presque naturellement, car vous connaissez votre partenaire : ses besoins, ses freins et ses désirs…

En communication plus vous connaîtrez vos interlocuteurs mieux vous réussissez à les convaincre du bien fondé de votre intervention...

Alors n'hésitez pas à investiguer sur vos interlocuteurs en posant des questions ouvertes à ceux qui vous entourent, en lisant les commentaires clients de la concurrence sur les réseaux sociaux ou par le biais d'un sondage. Vous avez une mine d'informations à votre disposition…


Vous vous rendrez vite compte, que certains points que vous vouliez soulever n'ont pas lieu d'être, car finalement votre public s'en moque ! Autant de phrases en moins qui ne les lasseront pas… Pensez-y !


N’hésitez pas à me solliciter si vous avez besoin d’un éclairage sur cet article ou d'échanger sur le sujet...


A bientôt !