• isabelledesmazures

Pourquoi les silences sont importants en prise de parole !

















"La parole est d'argent mais le silence est d'or !"

Lorsque vous prenez la parole, un conseil : taisez-vous ! Rien de plus paradoxal que de parler de silence dans un blog destiné à la parole !

Mais les silences sont si importants pour mettre vos paroles en valeur, qu’il serait dommage de ne pas consacrer un article sur ce sujet.


Le silence est comme un trait d’union entre certains mots et les oreilles de vos interlocuteurs.

Le silence, tel un pont rend plus accessible le sens de votre message, ou l’impact maximal que vous avez voulu donner à un mot.


Dans un texte, vous mettez en gras, en lettre capitale ou vous soulignez un mot pour lui donner de l’importance afin que le lecteur en prenne conscience et s'arrête sur ce mot ou cette phrase.


Dans vos prises de parole, ce sont vos silences qui souligneront vos idées phares et ménageront vos effets !


" Quand dans une réunion un homme ne dit rien alors que tout le monde parle, on n’entend plus que lui " Raymond Devos


J'adore cette citation de Raymond Devos, elle est tellement vraie ! Essayez pour voir le jour où vous êtes en réunion, c'est à vous de vous exprimer, mais tout le monde continue à discuter !


Ou bien, vous avez à peine dit une phrase que vos collègues mettent leur grain de sel en vous coupant la parole !


La solution ? Soyez le seul à vous taire !

Attendez (quelque fois, plus de 30 secondes...) et observez... Vous serez surpris de constater qu'au bout d'un certain temps, ils s'arrêteront de discuter ensemble et vous regarderont. A ce moment là, souriez et démarrer ! L'écoute est enfin au rendez-vous.


Offrez un silence à votre public avant de démarrer une intervention !

Vous devez faire une présentation, donner une conférence et c’est à votre tour de vous exprimer après un intervenant. Que se passe t-il dans la tête de votre auditoire ?

Une chose très simple, il digère le flot de paroles qu’il vient d’entendre du précédent orateur ! C’est pourquoi, démarrer bille en tête est une erreur. Je vous invite à rester quelques secondes sans rien dire.

Ce silence va permettre à vos interlocuteurs de redevenir attentifs à ce qui va suivre. C'est aussi une manière de les laisser faire un peu connaissance avec vous, de vous apprivoiser, de s'habituer à votre image. Et devant un auditoire chahuteur, essayez le silence pour obtenir le silence ! Evoluez devant eux sans un mot, ils seront curieux ! Vos auditeurs s’arrêteront de parler et leur silence se fera de lui-même pour vous laisser le champ libre.


Faites un silence pour retrouver vos esprits !


Si vous avez la boule au ventre avant de prendre la parole, le silence du début vous aidera à prendre place dans votre espace avant de démarrer. Il vous permettra de vous poser, de reprendre vos esprits, de caler votre respiration pour gagner en sérénité.


Si vous avez un micro, réglez-le tranquillement.

Si vous devez vous asseoir, prenez votre temps.

Si vous utilisez des fiches, placez-les à la vue de tous et à portée de main pour y avoir recours avec facilité.


Certaines personnes ont tendance à dissimuler leurs fiches de peur de donner l'impression de ne pas maîtriser leur sujet.

C'est une fausse croyance ! Les fiches renvoient l'image d'une présentation structurée. Certains animateurs comme Thierry Ardisson tiennent leurs fiches en main. Non seulement, elles permettent de suivre le fil conducteur de l’émission mais remarquez comme elles fournissent une précieuse indication au public : celle de passer d'un sujet à un autre, d'un point à un autre point.


Une manière de dire : "Attention, je vais vous parler d'une autre idée, soyez tout ouïe, préparez-vous ! "


Plus d’hésitation, sortez vos fiches, préparez-vous tranquillement et SOURIEZ ! Un sourire vaut 100 mots

Le sourire est contagieux comme le rire en moins bruyant ! Quelqu’un de souriant est perçu comme une personne sympathique.


Un air d’empathie flottera dans la salle pour laisser place à la bonne humeur avant même que vous ayez prononcé le moindre mot…


Le sourire possède la particularité de déteindre sur vos interlocuteurs, il fait partie intégrante du silence.


Pourquoi utiliser ces précieux Silences ?


Pour être mieux compris

Je vous suggère de placer un silence entre chaque nouvelle idée pour offrir un temps d'assimilation. Le temps nécessaire pour digérer l'information et être ouvert à ce qui va suivre.


Pour attirer davantage l'attention ! Vous venez de lancer un argument fort, un message primordial. Surtout, n’enchaînez pas dans la foulée ! Au contraire, faites un silence pour indiquer à votre public que ces mots sont importants.

N'oubliez pas ! C'est vous qui menez la danse, c'est vous qui donnez les points de repère.

Autre exemple : vous évoquez une problématique et au moment de donner les prémices de votre solution, n'hésitez pas à marquer un silence de 3 secondes pour créer du suspense...


Vous susciterez la curiosité et l'écoute sera d'autant plus forte.

Pour vous adapter plus facilement ! En vous arrêtant quelques secondes, vous pourrez, par la même occasion, voir l’effet que provoque votre discours et l'adapter en fonction de l'attitude de votre auditoire ou de vos clients.


Pour ne pas vous perdre en chemin !

Jouer avec les silences vous permet également de rassembler vos idées, de jeter un coup d’œil rapide sur vos notes pour vous assurer de ne pas avoir digressé.


Pour reprendre votre souffle !

Respirer est vital ! Je ne vous apprends rien. Mais c’est surtout une des bases fondamentales de la prise de parole.


Les bons orateurs sont d’abord de grands « respirateurs » !

Prenez le temps de respirer, vous vous sentirez beaucoup mieux et votre timbre de voix sera juste.


Exemple de silence en prise de parole

Dans la vidéo qui suit, je vous invite à repérer les silences pour mieux en saisir l’intérêt. BARACK OBAMA, rend hommage à Nelson Mandela en juillet 2018 en Afrique du Sud. Il utilise de nombreux silences qu'il associe à une bonne gestuelle. C'est intéressant de constater à quel point ces silences sont nombreux, courts ou longs suivant le contexte et l'effet désiré.


L'orateur s'en sert pour reprendre tranquillement sa respiration, mais aussi pour indiquer une transition ou appuyer ses propos ou pour provoquer...

Vidéo de Barack OBAMA et ses silences qui en disent long !

Et pour finir sur une note charmante, ce joli poème de Maurice MELLIET


Silence !


"Un jeune silence cherchait une vieille discussion Pour s’y introduire ! Il réussit à prendre la parole Pour dire combien il pouvait, haut et fort avoir un avis ! Le petit bruit timide qu’il fit fût étouffé par le brouhaha Des phrases impertinentes et déjà presque finies ! Eh ! Toi le silence, on ne t’entend pas ! Parle plus fort... Dit une phrase pas encore finie. Le silence tourna le dos à cette phrase Qui ne trouvait toujours pas tous ses mots ! La phrase marmonnait en silence malgré sa colère. Le premier gros mot sortit de sa réserve Alors que la phrase recrutait encore d’autres mots ! Tout à coup ! Une flopée de mots agrippa le silence. La phrase ne savait plus quoi dire Devant tous ces mots. Ils se chamaillaient ensemble Pour former une phrase... Le dernier mot se mit à la fin de la première phrase Alors que le silence regardait les mots Sans faire de bruit... C’est souvent entre deux phrases Que le silence peut enfin dire ce qu’il en pense !"


A bientôt !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout